Tant de mots


Tant de mots, tant de mots

Tant de mots qui éloignent
Tant de mots qui séparent

Tant de mots, tant de mots

Pour aller où ? Pour dire quoi ?

Trains vers l’enfer
Tant de mots qui embarquent
Tant de mots qui distraient

Dans leur folie, tant de mots qui se perdent
Tant de mots qui se noient

Où allez-vous, mots, où allez-vous ?

Passez, passez

Seule l’empreinte de mon pied me rappelle mon vrai chemin

Celui qui se crée et s’efface à chacun de mes pas

Celui qui par sa Joie crée le sol sur lequel je me pose

Celui qui se nourrit de lui-même pour mieux s’offrir aux autres

Celui qui danse car il aime danser
Celui qui chante car il aime chanter
Celui qui n’a pas besoin de conduire quelque part

Passez, passez les mots

Et quand vous serez prêts, venez danser avec moi


                                                                                                                                                    ©frédéric fasel