Qu’importe


Ces yeux qui ne voient

Ces oreilles qui n’entendent

A la beauté, aveugles
A l’appel, sourds

Qu’importe

Personne pour le reprocher
Personne pour ne pas le reprocher

L’arbre reste majestueux
Le Silence continue à chanter

                                                                                                                                                    ©frédéric fasel